La Genèse

Nous sommes dans les années 2000, le Champagne et sa notoriété brillent alors de mille feux et le nectar Champenois est apprécié à travers le monde. Néanmoins, les exigences de qualité des amateurs de Vin s’affirment de plus en plus et de ce fait les vignerons se mettent à la recherche de produits de plus en plus qualitatifs mais aussi innovants.

Comme tous les dimanche matins, Claude Mandois déguste les vins clairs de sa cuverie qui deviendront après l’assemblage, les nouveaux moteurs de la qualité « MANDOIS » pour le millésime 2000.

9ème Génération de vignerons de la famille , Claude Mandois a ce trait de caractère, qu’il tient sans doute de ses prédécesseurs , d’aimer se différencier des autres par des techniques et des idées tant intéressantes qu’originales.
Ainsi lui vient l’idée de créer un concept « After Dinner » où le Champagne pourrait se déguster et s’apprécier à la fin d’un repas comme un digestif, un Cognac.

Une parcelle, lors de la dégustation, sort véritablement du lot et plaît bien à Claude dans l’idée d’une cuvée haute-gamme et de ce concept novateur « After Dinner » : Le Clos Mandois.

Le Clos est une parcelle historique dont une partie a été plantée en 1955. Ce clos d’1,5 hectare se dresse au cœur du domaine dans les bas de Pierry et est planté entièrement en Pinot Meunier, cépage traditionnel et authentique des Coteaux Sud d’Epernay. Les raisins cultivés sur cette parcelle exposée plein sud ont la particularité d’être riches en sucre et en acidité, une très bonne chose pour la vinification d’un produit haut gamme.

Ainsi , après de nombreux essais, pour les millésimes 2001 et 2002 par exemple , qui ne répondent pas à l’exigence vigneronne de Claude Mandois , l’année 2004 se démarque et sera retenue pour vinifier « Le Clos » et faire prendre vie au concept de l’After Dinner.

Le clos mandois 2008

Fort du succès  du Millésime 2004 , d’autres essais sont mis en place lors des vendanges suivantes mais seule la vendange 2008 est retenue pour poursuivre la lignée du Clos . 6000 kilos de raisins très murs qui permettront le développement d’arômes des plus fins.

Fidèle à l’esprit du Clos : un petit tirage de  4912 bouteilles, un dosage moindre (5 g /l) et un passage en fût de chêne, le Clos 2008 est vinifié et après plus de 10 ans de vieillissement sur lies, naît un vin à l’effervescence très légère liée au tirage bouché liège, avec un 1er nez évolutif de fruit confit et de miel qui tend à évoluer vers la brioche et à se toaster légèrement. Sa bouche onctueuse et crémeuse, sa finale minérale et tendue développe des arômes tertiaires de pruneaux rappelant le style des très vieux Cognacs.

Ainsi , servi à une température un peu plus élevée que la normale pour faire ressortir les arômes du vieillissement , 12 °C , vous vous laisserez séduire par le style du Clos 2008 et le concept « After Dinner »  qui confirment dans ce nouveau volet de l’aventure.

Les raisins du clos

Après une vinification parcellaire, un passage en fût de chêne et un vieillissement de 10 ans  sur lie, en 2015 Le Clos prend vie. Seulement 4000 bouteilles du nouveau bijou de la maison : « Le Clos MANDOIS 2004 ». Fruit d’un travail de patience et de savoir-faire, le Clos reflète bien la recherche de qualité tant aromatique qu’olfactive avec des arômes de vieillissement comme « cerise à l’eau-de-vie » sans oublier le visuel, sa couleur Or Paille.